• Amis visiteurs,

    Ce site  vous conduira à la découverte de villages de l'Yonne mais aussi de diverses régions de France grâce à des photos commentées, qui, j'espère vous donneront, soit l'envie  de visiter ces lieux, soit le plaisir de les regarder et de vous évader un peu du quotidien.

  • Oui blog en pause quelques temps car trop de soucis mais je ne vous oublie pas et je vais essayer de passer chez vous pour oublier...

    Bon week end à toutes et à tous.


    votre commentaire
  • Nous allons nous diriger vers l'Hôpital Saint-Nicolas : 

     

    VITTEAUX (21): n°4 et fin

    Il date de 1750 et fut construit grâce au don de Claude Baudenet, maire de Vitteaux et Conseiller du Roi. C'est un grand ensemble de bâtiments avec au centre,

    VITTEAUX (21): n°4 et fin

    la chapelle surmontée d'un clocher.

     

    VITTEAUX (21): n°4 et fin

    Dans la cour, une stèle rappelle la mémoire du Docteur Quignard, fusillé par les Allemands le 1er mars 1944.

     

    VITTEAUX (21): n°4 et fin

    L'église Saint-Germain : fondée au XIème siècle puis reconstruite en 1180 par Mathilde de Courtenay, châtelaine de Vitteaux et comtesse d'Auxerre qui va l'enrichir d'une relique de Saint-Germain.

     

    VITTEAUX (21) : fin

    Le clocher tors massif (aspect vrillé)

     

    VITTEAUX (21) : fin

    Le portail du XIIIème siècle avec des vantaux gothiques.

     

    VITTEAUX (21) : fin

     

    VITTEAUX (21) : fin

     

    VITTEAUX (21) : fin

    Une tribune d'orgue en bois sculpté du XVème siècle (classée)

     

    VITTEAUX (21) : fin

     

    VITTEAUX (21) : fin

    Tableau de la Sainte Trinité peint en 1592 par Hoey

     

    VITTEAUX (21) : fin

     

    VITTEAUX (21) : fin

     

    VITTEAUX (21) : fin

     

    La visite de Vitteaux se termine ici.

    Je vous dis à bientôt pour une autre destination et bon week-end à toutes et à tous.

     

     


    10 commentaires
  • Ce jour, nous allons  nous diriger vers le château.

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Entrée du château : l'ancienne entrée du château est marquée par deux tours rondes dont il ne subsiste que la base. Le fossé, aujourd'hui comblé, était enjambé par un pont-levis.

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Ancienne chapelle du château : elle date du XVème siècle et a été transformée en maison d'habitation.

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Le vieux puits du château abritant la Vouivre, gardienne d'un fabuleux trésor. Selon la légende, elle ne peut être combattue que lors de la messe de minuit !!

     

    VITTEAUX (21) : n°3

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Tours de fortification de la ville : accolé au château, le bourg de Vitteaux avait ses propres fortifications.

     

    VITTEAUX (21) : n°3

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Les tours-porches : vue sur deux des tours de l'enceinte, dont l'une enjambe la rivière.

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Un colombier plus loin, au milieu des prés ; vous remarquerez son toit de laves et le bourrelet qui en fait le tour : cette "ratière" servait à empêcher les rongeurs de grimper.

    Regagnons le centre bourg.

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    La mairie

     

    VITTEAUX (21) : n°3

     

    VITTEAUX (21) : n°3

    Le couvent de la Providence (anciennement des Minimes) : il date de 1651. Il fut le lieu des réunions des Assemblées au début de la Révolution, puis magasin de blé, atelier de filature, communauté de sœurs assurant l'éducation des filles jusqu'au XIXème siècle. On y aperçoit toujours un guichet pour les mendiants dans le hall. Il fut racheté par l'hôpital en 1963.

     

    En dernière partie, je vous parlerai de l'hôpital Saint-Nicolas et de l'église Saint-Germain.

     

     


    5 commentaires
  • Nous allons donc continuer la visite de Vitteaux en nous arrêtant devant les halles :

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    Elles ont été édifiées au XIIIème et XIVème siècle et partiellement reconstruites au XVIIème siècle. On y organisait, au début du siècle, de grands banquets.

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    Elles servent aujourd'hui d'entrepôt.

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    Hôtel Ferrand : il se trouve dans une ruelle d'où l'impossibilité de prendre la photo entièrement ; c'est une maison du XVIème siècle avec étage en encorbellement,

    VITTEAUX (21) : n°2

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    soutenu par des poutres sculptées de têtes.

     

    Nous allons prendre la ruelle Ferrand pour gagner

    VITTEAUX (21) : n°2

    la chapelle de la Trinité ; construite en 1592, elle abritait un retable peint par Nicolas de Hoey ; ce retable est aujourd'hui conservé dans l'église Saint-Germain.

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    Hôtel Piget : hôtel particulier dont les bâtiments sont ordonnés autour d'une cour (on ne les voit pas). Sur la rue, galerie à pan de bois du XVIème siècle et escalier en encorbellement. Corps de logis remanié au XVIIème siècle.

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    Et voici la tour de Guet, construite sur une ancienne tour du château, d'où j'ai pris en photo les toits de Vitteaux (voir Vitteaux : début) .

     

    VITTEAUX (21) : n°2

    Nous allons longer cette rue qui nous conduira aux vestiges du château que nous découvrirons à notre prochaine visite. 

    A bientôt !

     

     


    2 commentaires
  •  

    VITTEAUX (21) : début

    Village de 1100 habitants environ, situé au cœur de l'Auxois, en Côte d'Or, Vitteaux vous invite à découvrir son bourg très ancien. 

     

    VITTEAUX (21) : début

    Les toits de Vitteaux (photo prise de l'ancienne tour de guet)

     

    VITTEAUX (21) : début

    L'Office de Tourisme : maison à pans de bois dits "en écharpes de Saint-André" (c'est-à-dire en X) caractéristiques du XIV ème siècle.

     

    VITTEAUX (21) : début

    Cour de l'Office de Tourisme : cour intérieure caractéristique des maisons médiévales avec escalier extérieur abrité dans une tourelle et passage en galerie. De nombreux remaniement ont été effectués depuis son origine. 

     

    VITTEAUX (21) : début

     

    VITTEAUX (21) : début

    Maison Decailly : maison avec porte Renaissance, datée de 1556 et au-dessus de laquelle est gravée la devise "IN DOMINO CONFIDO" (Je place ma confiance en Dieu) en lettres enclavées.

     

    VITTEAUX (21) : début

    Tour octogonale de la place du 8 Mai 1945 : cette tourelle d'escalier desservait des médiévales aujourd'hui disparues.

     

    VITTEAUX (21) : début

    Maison aux Piliers : maison à pans de bois dont l'étage, en encorbellement, repose sur des piliers. Elle date de la moitié du XVème siècle.

     

    VITTEAUX (21) : début

    Maison Bélime : elle fut édifiée par Mathilde de Courtenay, châtelaine de Vitteaux au XIIIème siècle ; à noter son toit en laves (terme bourguignon  désignant les lauzes, pierres plates utilisées pour couvrir des bâtiments).

     

    VITTEAUX (21) : début

    Détails de ses fenêtres géminées à linteaux trilobés et colonnettes à chapiteaux sculptés.

     

    Je vous dis à demain pour la suite de la visite de ce village.


    2 commentaires
  •  

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    Nous allons donc nous diriger vers le hameau de Pesselières.

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    Il fut une époque où le modeste hameau accueillait la cour royale en son château dont aujourd'hui ne subsistent que la ferme et des souterrains. ( Pas de photos).

    Ce château démoli en 1823, a appartenu Lepelletier de Saint-Fargeau qui vota la mort du roi Louis XVI et fut assassiné aussitôt.

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    Le point fort de ce hameau est son tilleul,

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    "Le Sully" qui fut planté  en 1598 par le Maximilien de Béthune, Duc de Sully et Baron de Rosny, alors ministre du Roi Henri IV.

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    Il a encore fière allure pour son âge, qu'en pensez-vous ?

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    et puis, on ne peut pas parler de Pesselières sans évoquer les trois magnifiques cèdres de la Lavière, 

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    ces derniers sont visibles de loin par leur situation et leur ampleur ;

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    ils ont très certainement une histoire car un caveau se trouve encastré dans leurs racines.

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    Nous continuons la route et,

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : suite

    à Château Blanc, voici l'ancien prieuré vendu comme bien national en l'an IV.

    Et la visite de ce petit village de Puisaye-Forterre se termine ici.

     

    A bientôt et merci de vos coms, amies et amis internautes. 

     


    8 commentaires
  • Sougères, terre forterrate avec ses cinq hameaux vallonnés et abondamment boisés compte aujourd'hui environ 340 habitants. 

     

    SOUGERES-en-PUISAYE (89) : début

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    L'église St-Pierre et St-Paul, de style gothique flamboyant, date du XVème siècle.

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    Le tympan a trois niches ornées de dais ; on y voit la Vierge Marie tenant l'enfant Jésus et deux anges.

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    Porte latérale

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    Intérieur photographié à travers la grille !

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    Clocher (en gros plan)

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    Presbytère

     

    SOUGERES en PUISAYE (89) : début

    La mairie

    La prochaine étape nous conduira dans les hameaux.

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    Près du cloître roman, nous trouvons un charmant jardin monastique avec ses plantes médicinales variées, c'est le jardin des simples. Il est cultivé à l'emplacement de l'ancien cimetière des moines.

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    Par contre je possède peu de photos de ce jardin. Je suis allée là-bas en saison très chaude !

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    On y voit une borne abbatiale originaire du prieuré du Val des Choues.

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    et également une ancienne fontaine peut-être ?... 

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    ici les anciens bâtiments,

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    en haut, la grande baie qui éclairait le cabinet de travail d'Ernest Petit. 

    Effectivement, c'est dans ces murs que naquit, en 1835, l'historien Ernest Petit, qui consacra sa vie à l'Histoire de la Bourgogne et qui devint célèbre pour son Histoire des Ducs de Bourgogne de la race capétienne. Il mourut en 1918, à l'âge de 84 ans.

     La famille Degouve, propriétaire de ces lieux depuis 1803, en est descendante. 

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    Ici, le four,

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    Voyez le mur...

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : fin

    Dans une société bruyante et agitée, le prieuré reste un lieu loin de tout, et garde un caractère propice à la méditation, à la contemplation ; nous comprenons mieux pourquoi Ernest Petit trouvait ici l'isolement nécessaire à ses recherches.

     

    Voici donc la fin de notre visite espérant ne pas vous avoir déçu.

     

    A bientôt pour une autre balade !


    6 commentaires
  • En silence, entrons dans le jardin du cloître pour ne pas troubler ce petit coin de paradis :

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : étape 3

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : étape 3

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : étape 3

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : étape 3

    Les eaux de pluie étaient recueillies par des chéneaux en pierre et conduite jusqu'à une citerne sous le jardin ; celle-ci étant surmontée d'un puits.

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : étape 3

     

    PRIEURE DE VAUSSE (89) : étape 3

    et n'oublions pas la cloche qui ponctuait les appels à la prière.

    Nous clôturerons la visite, en allant au jardin des simples

    A bientôt !

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique