• SOUVENIRS, SOUVENIRS...

    De nombreuses années se sont écoulées depuis la création de ce poème, mais le fond est toujours gravé dans mon cœur.

     

    A mon ami.

     

                                                Demain j'irai te voir car demain c'est dimanche,

                                                Et mon cœur tout à toi ne cesse d'y penser ;

                                                Tu es mort bien trop tôt et ma seule revanche

                                                Est d'aller te prier, te revoir et t'aimer.

     

                                                Seule et triste, à pas lents, j'irai te retrouver.

                                                Je tiendrai à la main mon bouquet de pervenches

                                                Avec, dans le milieu, l'unique rose blanche,

                                                Gage de mon amour et de ma sincérité.

     

                                                Sur ta tombe, doucement, je l'y déposerai,

                                                Et malgré le cœur gros, je serai souriante

                                                En me remémorant nos souvenirs passés,

                                                Souvenirs de bonheur dans mes larmes hésitantes.

     

                                                Je dirai "à bientôt" t'ayant promis retour ;

                                                Car malgré cette absence, tu garderas l'amour

                                                De celle qui t'a aimé, et qui n'oubliera pas,

                                                Qui n'oubliera jamais  que tu es son Ami...

     

     

    « SOUVENIRS DE L'ETEBON MARDI »

  • Commentaires

    2
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 15:07

    Bonjour Maryse, 

    Il est magnifique ce poème, 

    il peut s'appliquer pour beaucoup de cas....

    Effectivement, ma soeur est très malade, elle a été transférée en unité de soins palliatifs il y a deux jours.

    Elle lutte depuis pas mal d'années, allant de récidives en récidives...

    Elle est courageuse...

    Elle ne souffre pas, les médecins oeuvrent en ce sens.

    Elle a deux ans de moins que moi...

    Elle est loin, en Lorraine, là où nous sommes nées.

    Mais j'ai une autre soeur sur place, qui s'occupe bien d'elle.

    Voilà...on se prépare au pire...

    Bonne soirée ma belle, 

    Plein de bises et d'amitiés de Haute-Savoie.

    1
    Vendredi 9 Décembre 2016 à 07:55

    Bonjour Maryse,

    Il est superbe ton poëme. Il faut que tu continues le blog, sauf empêchement mjeur bien sûr, c'est un très bon dérivatif à l'ennui, car l'hiver les journées sont longues et il faut bien s'occuper à faire quelque chose.

    Je te souhaite un bonne journée. Bisous.

    Mamyariane15

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :