• Au sud-ouest de Camaret, nous allons retrouver les alignements de Lagatjar :

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    Les pierres dressées de Lagatjar attestent que cette extrémité de la presqu'île était habitée, il y a des millénaires.

    Les historiens actuels situent leur origine à environ 2500 ans avant notre ère ; ce site comptait alors plusieurs centaines de mégalithes (environ 600).

    En 1928, il fut décidé de relever les mégalithes encore présents sur le site. On en dénombra 65.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    Ce sont ceux que l'on peut voir à présent, témoins imposants et énigmatiques de nos lointains ancêtres.

     

    Le chemin qui s'engage sur la lande conduisait autrefois à une demeure baroque et tourmentée : le manoir de Saint-Pol Roux ou manoir du Boultous.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    Aujourd'hui, du manoir, il ne reste que des ruines désolées.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

     

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

     

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

     

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    En suivant le sentier, vous contournerez le manoir sur la droite ; là-bas, face à la mer, de nombreux rochers vous attendent... Prenez le temps de vous asseoir et laissez-vous bercer par le clapotis des vagues et la musique du vent.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

     

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    Quelques mots sur Saint-Pol Roux

    Pierre Paul Roux naît à Marseille en 1861. A 20 ans, il arrive à Paris, fréquente les milieux littéraires, écrit des poèmes et prend le nom de Saint-Pol Roux pour signer ses œuvres.

    Lassé du monde parisien, il se fit construire, en 1904, à Camaret, face à la mer, un manoir à l'architecture tourmentée :

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    Photo prise sur le "net"

    Hospitalisé à Brest, victime des horreurs de la guerre, c'est dans cette Bretagne tant aimée qu'il meurt le 18 octobre 1940. Il est inhumé au cimetière de Camaret.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

    Je souhaite que ces photos vous donnent le désir de vous arrêter à Camaret si vous passez dans la région.

    A bientôt !

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite et fin.

     

     


    3 commentaires
  • Non loin de la chapelle, on accède à la tour Vauban, tour de défense côtière construite entre 1693 et 1696.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

    Cette tour, en partie détruite lors de la Seconde Guerre Mondiale, fut ensuite restaurée.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

    Nommée aussi la tour Dorée, elle était destinée à protéger le mouillage de l'anse de Camaret et à repousser une éventuelle attaque venant de la mer. 

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suiteEE

    Et au bout de la digue, voici le phare, éternel veilleur.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

    En revenant sur nos pas pour nous diriger vers les quais, et après avoir pris le temps d'observer Dame Mouette,

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

    nous faisons une halte près du cimetière des bateaux.

    CAMARET SUR MER (Finistère) : suite

     

    A demain pour la fin de la visite.

     

     


    2 commentaires
  • Le port de Camaret, situé entre Brest et Quimper, se niche à l'ouest de la presqu'île de Crozon.

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    En 1961, Camaret était le premier port langoustier d'Europe.

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Le port de plaisance et ses voiliers

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Toujours le port et les quais

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Une mouette en promenade

     

    A l'extrémité du sillon (levée naturelle de galets) s'élève une chapelle dédiée à Notre-Dame de Rocamadour.

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    La première chapelle Notre-Dame de Rocamadour a été construite en 1183.

    La chapelle actuelle a été édifiée de 1610 à 1683. Détruite en 1910 par un incendie, elle a été restaurée dans son aspect primitif.

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Extérieur de la chapelle

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Façade

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    La porte d'entrée (de style gothique flamboyant)

    Maintenant, entrons :

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Intérieur de la chapelle.

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    A l'intérieur de cette chapelle, on remarque trois maquettes en bois de magnifiques bateaux suspendus au plafond.

    Voici les bateaux plus détaillés :

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    La Belle Etoile CM 2705 

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    Le "Souvenir"

    CAMARET SUR MER ( Finistère)

    La Stella Matutina

     

     Demain, nous continuerons la visite de Camaret

    CAMARET SUR MER ( Finistère)


    votre commentaire
  •  Situé entre les Monts du Vaucluse et le Grand Lubéron, le Colorado de Rustrel s'étend sur plus de 30 hectares.

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    Vestiges d'un passé récent, les paysages ont été sculptés au gré de de l'exploitation des carrières d'ocre. Avec ses couleurs diverses, il s'en dégage une ambiance fascinante :

    - teintes diverses depuis le jaune pâle jusqu'au carmin foncé

    - relief varié constitué de falaises, pitons, promontoires, ravins.

    On découvre le Colorado grâce à des promenades pédestres de 2 à 3 heures ; pour l'apprécier pleinement, il faut partir tôt le matin lorsque le soleil ne "brûle" pas encore car la végétation est peu abondante et il n'y a aucun point d'eau.

     

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    Un parking ombragé accueille les voitures pour le temps de la randonnée.

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    Nous partons...

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    des cheminées

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    des falaises

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    au pied d'une falaise

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    le chemin dit "rivière de sable" traversant le "désert"

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    toujours la rivière de sable !

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    Le désert

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    une cheminée en cours de formation

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

    De cette découverte du Colorado, je suis revenue les yeux gorgés de soleil et la tête remplie de silence, du silence de la nature fait de mille petits bruits tous plus agréables les uns que les autres.

     

    RUSTREL (Vaucluse) : le Colorado Provençal

     

    A bientôt !

     


    3 commentaires
  • L'église Saint-Thibault se situe dans le centre historique de Joigny, légèrement en surplomb de la ville.

    Le quartier s'est constitué autour d'une chapelle qui accueillit en 1075, les reliques de Saint-Thibault. Elle était bâtie au milieu des vignes.

    Cette chapelle, reconstruite après la guerre de Cent Ans et achevée en 1529, donna naissance à l'église Saint-Thibault. Elle est de style gothique flamboyant et Renaissance.

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    La porte nord

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-ThibaultS

    Statue équestre du Saint-Patron représenté en "Chevalier Thibault" : cette œuvre est attribuée à Juan de Juni, sculpteur né à Joigny.

     

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    Le baptistère

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    La chapelle du Sacré-Cœur 

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    La chaire (et en dessous les détails)

     

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

     

    Et en dernière partie diverses photos de Joigny :

     

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    L'Ecole de Musique

    Cette architecture de pierre, de brique, de métal et de verre abrita le Collège Public et conserve encore de nos jours les vestiges de l'ancien hôpital Saint-Antoine datant du XVIème siècle.

     

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    La porte du Bois

    Seule porte subsistant des remparts du XIIIème siècle et ainsi nommée parce qu'elle s'ouvre sur la forêt d'Othe.

     

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault à

    L'Hôtel Guidotti

    Il fut construit en 1610 à la demande de Louis Guidotti , gouverneur du Comté de 1612 à 1643.

    Caché derrière son portail encadré de deux tourelles "en poivrières" le bâtiment central, après restauration, a conservé son caractère original du XVIIème siècle. C'est une propriété privée.

     

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    Le port de plaisance

    Joigny est une ville de Bourgogne où il fait bon s'instruire tout en flânant dans ses quartiers, et où la gastronomie tient une place d'honneur ; ne l'oubliez pas, vous êtes en Bourgogne !!

    JOIGNY(yonne) : quartier Saint-Thibault

    A bientôt pour une autre visite ! et merci de vos visites !

     

     

     


    3 commentaires
  • Le quartier Saint-André s'est constitué autour d'un monastère clunisien. L'actuelle église Saint-André correspond à l'ancienne église prieurale Notre-Dame. 

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

     

    Maintenant quelques photos de l'intérieur :

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    La nef

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    Le chœur

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    La chaire (et le détail des sculptures) datant du XIXème siècle.

     

    Sur la place, proche de l'église, se trouve le Palais de Justice dont la façade a été conservée :

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    Le cimetière des paroissiens de Saint-Jean et Saint-André s'étendait à l'emplacement du mail actuel.

    Il subsiste d'ailleurs la chapelle funéraire des Ferrand, monument du XVIème siècle derrière le Palais de Justice.

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

     Elle fut édifiée à la demande de Jacques Ferrand, grand archidiacre de Sens. C'est  un édifice religieux, à plan octogonal, de la Renaissance française.

     

    Un personnage célèbre est né dans ce quartier Saint-André : Marcel AYME (1902-1967), auteur des contes du Chat Perché, de la Jument Verte,...

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    Maison natale de Marcel AYME

    Il est né à Joigny par hasard ; son père maréchal-ferrant aux armées, était en garnison dans cette ville au premier régiment des dragons.

     

    En revenant sur nos pas pour gagner la place Jean-de-Joigny, on passe devant la tour dite "de la prison" :

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    Cette tour est un autre vestige de la première enceinte construite autour du château du XIème siècle.

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-André

    Au prochain épisode, je vous ferai visiter la quartier Saint-Thibault

     


    2 commentaires
  •  La Place Jean de Joigny

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Cet ensemble a été construit sur les ruines de l'ancienne cour des miracles à la suite de l'explosion de gaz en 1981. Il abrite un lieu culturel qui accueille toute l'année des expositions d'art contemporain.

    Montons un peu et nous nous retrouvons face à la Porte Saint-Jean.

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    La Porte Saint-Jean, d'architecture militaire du XIème siècle est un vestige de la première enceinte autour du château.

    Celle-ci nous conduit à l'église du même nom ; elle se trouve au cœur du quartier, sur les hauteurs de la ville ; elle a été reconstruite au XVème siècle.

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

      Eglise Saint-Jean

     

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Chevet de l'église Saint-Jean

     

    Entrons quelques instants pour nous recueillir et admirer l'intérieur :

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    La nef

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Le maître autel datant du XIXème siècle 

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    La mise au tombeau œuvre sculptée avant 1520

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Le banc d'oeuvre

    En sortant, nous nous trouvons de l'autre côté de la Porte Saint-Jean d'où l'on aperçoit la maison du Bailli.

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Porte Saint Jean, face interne

    Maintenant dirigeons-nous vers la gauche, le château "des Gondi" apparaît.

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Le château actuel (édifié à partir de 1569) n'a jamais été achevé. Il fut acheté par Pierre de Gondi, évêque de Paris, en 1608.

    Ce monument est un édifice important de la Renaissance classique.

     

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

    Prochain épisode : le quartier Saint-André

    JOIGNY (yonne) : quartier Saint-Jean

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Petite ville de Bourgogne, animée et pittoresque, située à l'orée de la forêt d'Othe entre Sens et Auxerre.

     

    JOIGNY (yonne)

    Vue Générale

    Le pont de pierre Saint-Nicolas, aux arches inégales, relie la "vieille ville" au quartier "Rive Gauche".

     

    JOIGNY (yonne)

    Le pont Saint-Nicolas

    Située sur les bords de l'Yonne, Joigny est une commune pleine de charme.

    Vous apprécierez de flâner dans ses ruelles pentues bordées de maisons à pans de bois et dans ses quartiers anciens.

    JOIGNY (yonne)

    Une ruelle à Joigny

     

    La "Maison du Bailli" (XVIème siècle) présente un décor Renaissance. Elle a connu une restauration au XIXème siècle et une réfection complète après le bombardement de la place Saint-Jean en 1940.

    C'est une des plus importantes maisons à pans de bois de la ville.

    JOIGNY (yonne)

    Maison du Bailli

     

    En suivant la rue "Montant au Palais", on découvre une petite place sur laquelle s'élève la maison de "l'Arbre de Jessé" :

    JOIGNY (yonne)

    ainsi nommée en raison de l'arbre généalogique du Christ sculpté sur les pans de bois de la façade, sur plus de 4 mètres de haut !

     

    La maison de l'Ave Maria

    JOIGNY (yonne)

     

    Elle doit son nom au thème de l'Annonciation développé sur les poteaux ; de gauche à droite , on distingue :

    - l'Archange Gabriel

    - le bouquet de Lys

    - la Vierge en prières

    JOIGNY (yonne)

    Détails des poteaux

     

    La Maison du Pilori

    JOIGNY (yonne)

    Cette maison, exceptionnelle par la richesse de son décor, comprend deux étages.

    L'étage supérieur, bien que reconstruit au XIXème siècle, existait déjà à l'origine.

    Le rez-de-chaussée s'ouvre par deux portes. Autrefois la porte centrale était surmontée de la grande accolade à feuilles de vignes et d'un médaillon ; celle-ci fut remontée sur le premier étage en 1842.

    L'intérêt de cette maison est renforcé par le très rare remplissage de carreaux de céramique. Il est sans doute postérieur à la construction.

    JOIGNY (yonne)

    En seconde partie, je vous ferai découvrir les différents quartiers de Joigny

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Nous traversons la rue Saint-Marien, et face à l'église nous sommes devant le  MUSEE DE LA BATAILLE

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

     Ce musée présente une maquette animée sonore qui retrace les étapes de la Bataille de Fontenoy du 25 juin 841.

    Vous pourrez y découvrir les armes des combattants, le mode de vie à cette époque et les différentes dynasties.

     

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

     

    Si vous êtes attirés par les lavoirs, vous en découvrirez un (qui n'est plus utilisé de nos jours) sur un petit terrain, après avoir contourné l'église.

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

     

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

     

    L' OBELISQUE

     

    En 1860, le second Empire se souvient de ses lointains ancêtres qui furent à l'origine de la nationalité française. Un monument fut élevé en leur gloire sur une colline dominant le village :

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

    Il porte l'inscription suivante :

     

    PRAELIUM AD FONTANETUM DCCCXLI

    ICI FUT LIVREE LE 25 JUIN 841

    LA BATAILLE DE FONTENOY

    ENTRE LES ENFANTS DE LOUIS LE DEBONNAIRE.

    LA VICTOIRE DE CHARLES LE CHAUVE

    SEPARA LA FRANCE DE L'EMPIRE D OCCIDENT

    ET FONDA L'INDEPENDANCE

    DE LA NATIONALITE FRANCAISE

     

     Plus bas, tout proche du village, un autre monument plus ancien : 

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

     

    C'est celui du Traité de Verdun le 11 Aout 843 qui représente le partage de l'Empire Carolingien entre les petits-fils de Charlemagne :

                                      - Lothaire, 1er Empereur 

                                      - Louis le Germanique, Roi de Germanie                                 

                                      - Charles II, Roi de France

     

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

     

    Et pour terminer, quelques vues de Fontenoy

     

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

      La mairie

     

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

    Le monument aux Morts

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite

    FONTENOY EN PUISAYE (yonne) suite 

    Et à bientôt pour une autre promenade dans un autre village.

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique