• Nous arrivons presque à la fin de la visite du Mont Sainte-Odile.

    Nous allons quitter les bâtiments pour voir des vestiges du  célèbre Mur Païen ;

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    Ce mur, une des œuvres préhistoriques les plus considérables de toute l'Europe, fait le tour  du plateau de la montagne ; il mesure 10 km de long et enserre une superficie de plus de 100 hectares. D'après les fouilles, sa construction remonterait au Xème siècle avant Jésus-Christ.

    En voici quelques photos :

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    A un endroit, sur le chemin, nous pouvons tourner pour aller à la source à travers la forêt et non par la route.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    La source : c'est là que, selon la tradition, Sainte Odile revenant de sa visite aux malades, rencontra un aveugle ; frappant le rocher, elle fit jaillir une source, dont l'eau miraculeuse guérit l'infirme.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    La source elle-même protégée par une grille.

    Pour le retour, nous reprenons le chemin en sens inverse et nous voici revenus à l'entrée du couvent :

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

     

     

    Le Mont Sainte Odile est sans nul doute l'un des points les plus fréquentés de toute l'Alsace. Son site, son panorama, ses sanctuaires, tout attire touristes et pèlerins en grand nombre.

    J'espère ne pas vous avoir trop ennuyé par tous ces articles mais je ne me voyais pas faire autrement, il y a tellement à voir.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°8 et fin

    Merci de vos visites et à bientôt pour une autre région !


    6 commentaires
  • Entrons maintenant dans la Chapelle des Larmes :

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    C'est la plus grande des deux chapelles ; elle est bâtie à l'emplacement où au Moyen Age s'étendait un cimetière.

    C'est dans cette Chapelle, que selon la légende, Sainte Odile est venue verser des larmes et prier pour son père défunt qu'elle savait être au purgatoire.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    Au-dessus de l'autel en marbre sur lequel est gravée une prière de l'église pour les défunts, on a représenté le symbole chrétien du tombeau : le tombeau comme passage vers la lumière.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    Près de l'autel, sous une grille voûtée on voit encore la pierre où était agenouillée la Sainte.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    Sur les murs et au plafond , les mosaïques d'une grande finesse datent de 1936.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    Derrière la chapelle des Larmes, dans un petit enclos de cimetière, on remarque une croix en grès rose taillé, dans laquelle est enchâssé le cœur de Mgr Ruch, évêque de Strasbourg de 1919 jusqu'à sa mort subite le 28 août 1945.

    Son corps a été inhumé à la Cathédrale de Strasbourg et son cœur ici selon sa volonté.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    On y voit l'inscription " Alsatiae cor meum" (mon cœur à l'Alsace)

     

    Maintenant, si vous n'êtes pas trop fatigués, nous allons voir la Chapelle des Anges :

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    Cette chapelle sur un rocher en saillie a été construite au XIème siècle à l'emplacement où du temps des Romains, soi-disant, se trouvait une tour de surveillance.

    D'abord appelée chapelle Saint-Michel, puis chapelle des Anges, elle a été restaurée au XIIème siècle.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    Sa décoration intérieure en mosaïque est toute récente (1948) ; l'idée de l'artiste était de représenter le rôle des anges dans le plan du Salut.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°7

    La prochaine fois nous irons à l'extérieur du monastère voir le mur païen et la source également.

     


    4 commentaires
  •  

    Comme je vous l'ai annoncé lors de l'article précédent, nous allons vers la grande terrasse encadrée de vieux tilleuls.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°6

    Embellie par un jardin de fleurs, cette terrasse offre un vaste panorama sur la plaine d'Alsace.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°6

    Le cadran solaire date du XVIIIème siècle ; il donne non seulement l'heure solaire exacte du lieu mais permet aussi de connaître l'heure  solaire exacte de différents pays.

    Sur le socle on peut lire en quatre vers latins, un texte qui signifie : "Tu vois comment l'ombre en fuyant indique nos heures ; une ombre régit les ombres, nous ne sommes que poussière et ombre".

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°6

    On admirera surtout la façade Est du couvent, d'où émerge une tourelle surmontée d'une grande statue de Sainte Odile mesurant environ quatre mètres de haut ; la Sainte bénit la plaine d'Alsace.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°6

    Sur le mur de cette façade, tout près de la terrasse, on aperçoit une plaque commémorative de Maurice Barrès, écrivain et homme politique, qui a séjourné au Mont Sainte-Odile en 1903.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°6

    Entre les deux chapelles (Chapelle des Larmes et Chapelle des Anges) que nous irons voir prochainement, on trouve à l'angle de la terrasse une table d'orientation très détaillée.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°6

    A bientôt !

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Nous allons entrer dans la chapelle Sainte-Odile.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°5

    Ainsi nommée, parce qu'elle abrite le tombeau de la Sainte, cette chapelle forme le centre de tout le pèlerinage. Elle remonte au XIIème siècle, mais elle a été restaurée au XVIIème siècle.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°5

    La grille du tombeau laisse apercevoir le sarcophage du VIIIème siècle qui contient les reliques de Sainte Odile. Au-dessus deux bas-reliefs encadrés de marbre représentent le baptême de la Sainte et Etichon délivré du purgatoire.

    Les murs de la chapelle sont revêtus de boiseries en chêne du XVIIIème siècle.

    De la chapelle de Sainte Odile on revient au cloître.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°5

    Nous avons visité toutes ou presque toutes les parties intérieures du couvent ; au prochain article, nous irons sur la terrasse.

     

     


    5 commentaires
  • LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    La partie romane du couvent.

     

     

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    les murs sont ornés de fresques tirées du Hortus Deliciarum.

    Nous allons entrer dans la chapelle de la Croix

     

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    C'est la partie la plus ancienne du couvent et remonte au XIIème siècle. La voûte  très basse,  soutenue par une colonne centrale, lui donne l'aspect d'une crypte romane.

     

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    Le tombeau, vide désormais, est considéré comme étant celui des parents de Sainte Odile . Au-dessus, une fresque représentant la mise au tombeau du Christ . A côté du sarcophage, une statue de Sainte-Odile en prière ( datant du XIXème siècle) et qui est très vénérée des pèlerins.

     

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    Entre les deux fenêtres, au-dessus d'un autel un grand Christ en croix (d'où le nom de la chapelle) et les statues de Saint-Jean et de Sainte Marie-Madeleine.

    Cette chapelle faiblement éclairée par les fenêtres et des bougies sans cesse allumées est propice à la prière.

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    Au côté opposé de la Chapelle, une grande grille derrière laquelle on aperçoit un vieil escalier du XIIème siècle et

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    une petite porte s'ouvrant sur la chapelle Sainte-Odile que nous visiterons sous peu.

    LE MONT SAINTE- ODILE (Bas-Rhin) / N°4

    A bientôt et merci de votre visite.

     


    3 commentaires
  •  

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    Par la petite porte tout près de l'entrée de l'église, on arrive à la Cour du Cloître

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    Celle-ci, toujours ornée de verdure et de fleurs en saison, est dominée par une statue de Sainte Odile.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    A quelques pas d'un ancien puits, une porte donne accès au cloître.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

     Ce cloître s'étend sur une longueur de 50 mètres environ ; de grands salles s'ouvrent tout le long.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    Ce long couloir permet d'accéder à la salle à manger St-Léon ; le mur de gauche était décoré de la copie d'une tapisserie retraçant la vie de Sainte-Odile.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    Une seconde galerie court parallèlement à la première : nous allons tourner à droite pour visiter le reste du cloître.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    L'ancien réfectoire des Prémontrés devient en 2006 la chapelle Ste Attale et Ste Eugénie, lieu réservé à la méditation.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    Dans ce lieu si dépouillé, une lourde porte de métal et de verre : elle donne accès à l'escalier d'honneur du couvent. (interdit au public)

     

    Dans cette région les hivers sont très rudes, aussi les couloirs ont tous été construits couverts et fermés.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-rhin) / N°3

    A bientôt pour la suite !

     


    3 commentaires
  • Nous allons visiter l'église du couvent

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°2b

    Elle a été reconstruite vers la fin du XVIIème siècle sur les restes de l'ancienne église du XIIème siècle.

    Une double rangée de quatre colonnes toscanes la divise en trois nefs d'égale hauteur.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°2

    Détails

     

    De l'époque des Prémontrés, il ne reste plus que six magnifiques confessionnaux.

     

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°2

    Le Saint Sacrement demeure exposé dans l'église toute l'année, jour et nuit.

    Après la visite de l'église on sort par le portail du fond.

    LE MONT SAINTE-ODILE (Bas-Rhin) / N°2

    A bientôt !

     

    b

     


    5 commentaires
  • Le Mont Ste-Odile (763m) tient son nom du couvent qui occupe son sommet.

    On vient chercher ici le bon air, le calme et le recueillement.

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

    Vue d'ensemble

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

    L'entrée : la seule pour accéder aux bâtiments.

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

    Au-dessus du portail d'entrée, une statuette de Sainte-Odile salue le visiteur ; une inscription en latin marque le sens de ce lieu : "Ici fleurit jadis la sainte Abbesse Odile, et toujours elle règne en mère de l'Alsace"

     

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

    Le portail franchi, on accède à la cour des Pèlerins pavée et ombragée de tilleuls plusieurs fois séculaires.

    A droite de la cour s'étend une petite esplanade surélevée, dominée par une vasque du XIIème siècle entourée d'une mosaïque moderne.

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

    L'imposant bâtiment Saint-Eugénie qui reçoit les pèlerins qui résident quelques temps ici.

    LE MONT SAINTE-ODILE ( Bas-Rhin) / N° 1

     

    A bientôt pour la suite de la visite !


    2 commentaires
  • LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    Le village de la Chapelle-Vaupelteigne fut fondé autour d'une première petite chapelle qui était située au-dessus de l'église actuelle. Elle avait été construite en chaume au 5ème siècle.

    Cette chapelle s'appelait CAPELLA DE VALIS PELLETNAS, et c'est de là que vient le nom de ce village.

    Mais l'ouragan des Barbares vint terrifier les régions, détruisant toutes les églises , y compris celle-ci.

    De nombreuses années après, le calme retrouvé, après ces grandes invasions, une seconde chapelle fut construite en l'an 650. Mais elle fut saccagée par les païens.

    Une troisième chapelle fut bâtie en l'an 902 avec Saint-Sébastien pour patron principal et Saint-Philippe pour patron secondaire. Cette chapelle fut bénite et consacrée le 30 mai 903.

     

    Vers 1928, l'église fut restaurée puis sur l'initiative du curé desservant la paroisse de la Chapelle-Vaupelteigne, elle fut inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques en décembre 1929 ainsi que le mobilier.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    La toiture de cette église est soutenue par une superbe charpente, en forme de carêne renversée ; longue de 23,75 m, elle donne une image de pureté et de sobriété.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

     La porte romane : accostée de deux colonnes  avec chapiteaux à crosses.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    Le portail est orné d'une croix fleuronnée avec un Agnus Dei au tympan.

    Cette porte romane est la copie conforme de la porte d'entrée de la Collégiale Saint-Martin de Chablis.

    Cet édifice est le plus ancien de l'Yonne par l'unité de son style.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    De cet endroit, nous avons un aperçu du village, et plus loin de ses cultures, la vigne surtout.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    Le Serein

    Jusqu'en 1876, il n'y avait pas de pont sur la rivière, mais seulement une passerelle de bois pour les piétons, qui était détruite de temps à autre par les crues du Serein.

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    En 1876 commença la construction d'un pont qui fut achevé l'année suivante ; il se compose de trois belles arches en pierre, cintrées.

    Ce pont facilita l'exploitation des terres de la plaine et des vignes.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    La mairie de ce paisible village.

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    Le monument aux Morts

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    Et une dernière photo de ce village . . .

     

    LA CHAPELLE VAUPELTEIGNE (Yonne)

    avant de vous dire à bientôt pour une autre visite !

     

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique